Une centrale automatisée

L’automatisation des réglages est un outil tout à fait exceptionnel pour améliorer le rendement de la micro-centrale de la Marie Thérèse. Une automatisation qui, évidemment, n’existait pas dans les années 60 et, par la force des choses, obligeait M. SALIGNON, lorsque la centrale produisait encore, à faire le tour quotidien des installations chaque soir avant d’aller se coucher.

Optimiser la production

En particulier, la gestion de la ressource en eau est tout à fait essentielle pour l’exploitation. L’information captée par les sondes de niveau permet de régler l’alimentation de la turbine. L’idée est d’obtenir la meilleure production avec le débit disponible. On distingue, sur la centrale, trois localisations des systèmes automatisés :

1°) En amont de la micro-centrale :

  • Sur la prise d’eau : sondes de niveau et vannes motorisées pour la gestion de la prise d’eau
  • Sur le dégrilleur : automatisation de l’opération de dégrillage
  • Transmission des informations vers la centrale

2°) Dans la micro-centrale :

  • Gestion intelligente du turbinage : réglage des pales et alimentation de la turbine en fonction du débit disponible
  • Préservation des systèmes à l’aide de capteur de température sur le Groupe
  • Protection des installations : alarmes précises relative aux défauts de fonctionnement, d’un équipement auxiliaire,…

3°) Liaison vers l’extérieur :

  • Remontée d’information du comptage de production
  • Supervision pour un contrôle à distance grâce aux liaisons internet

Nous obtenons grâce à ces systèmes des données, qui simplifient le travail des exploitants, et dont les analyses permettent de déceler des faiblesses qui, une fois corrigées, permettent d’encore améliorer la production de la micro-centrale.

Vidéosurveillance et Télégestion

En complément de l’automatisme, on peut ajouter un système de vidéosurveillance qui, au même titre que la télégestion, peut être consulté à distance sur un PC, une tablette ou un smartphone…

On notera que cette gestion automatisée des systèmes est, dans le cas d’une micro-centrale disposant de plusieurs turbines, tout à fait indispensable pour gérer l’interaction des éléments en fonctionnement.

En tout état de cause, les réglages plus fins et anticipés en fonction de la variation des débits – lents ou rapides en cas de crues – permettent une réduction du nombre de manœuvres turbines, et donc préserve les équipements en allongeant leur durée de vie, et réduisent opérations et coûts de maintenance.

Architecture d’un système d’Automatisme et de Télégestion.

Documents reproduits avec l’aimable autorisation de la société Schneider Electric.